Barème des frais kilométriques

Un salarié, qui opte pour le régime des frais réels dans sa déclaration de revenus, peut évaluer ses frais professionnels de déplacement à l'aide du barème forfaitaire kilométrique publié chaque année par l'administration fiscale. Ce barème est défini en fonction de la distance annuelle parcourue et de la puissance du véhicule utilisé, dans la limite de sept chevaux.

(Source : 3e de l'article 83 du CGI)

Barèmes d'évaluation forfaitaire du prix de revient kilométrique applicables aux automobiles, vélomoteurs, scooters et motos

Ces barèmes ont été publiés par l'administration fiscale le 24 janvier 2018 et sont identiques à ceux publiés en 2017.

Si vous optez pour la déduction de vos frais réels, ces barèmes kilométriques s'appliquent sur vos déplacements professionnels effectués en 2017 à indiquer sur votre déclaration d'impôt 2018 concernant vos revenus de 2017.

Barème kilométrique 2018 applicable aux véhicules automobiles

Puissance administrative en chevaux (CV)Distance (d) jusqu'à 5 000 kmDistance (d) de 5 001 km à 20 000 kmDistance (d) au-delà de 20 000 km
3 chevaux (CV) et moins d x 0,41 (d x 0,245) + 824 d x 0,286
4 chevaux (CV) d x 0,493 (d x 0,277) + 1 082 d x 0,332
5 chevaux (CV) d x 0,543 (d x 0,305) + 1 188 d x 0,364
6 chevaux (CV) d x 0,568 (d x 0,32) + 1 244 d x 0,382
7 chevaux (CV) et plus d x 0,595 (d x 0,337) + 1 288 d x 0,401

Barème kilométrique 2018 applicable aux vélomoteurs et scooters de cylindrée inférieure ou égale à 50 cm3 ou d'une puissance inférieure ou égale à 4 kw

Distance (d) jusqu'à 2 000 km d x 0,269
Distance (d) de 2 001 à 5 000 km (d x 0,063) + 412
Distance (d) au-delà de 5 000 km d x 0,146

Barème kilométrique 2018 applicable aux scooters et motos de cylindrée supérieure à 50 cm3

Puissance administrative en chevaux (CV)Distance (d) jusqu'à 3 000 kmDistance (d) de 3 001 à 6 000 kmDistance (d) au-delà de 6 000 km
1 ou 2 chevaux (CV) d x 0,338 (d x 0,084) + 760 d x 0,211
3, 4 ou 5 chevaux (CV) d x 0,4 (d x 0,07) + 989 d x 0,235
Plus de 5 chevaux (CV) d x 0,518 (d x 0,067) + 1 351 d x 0,292

Source : BOI-BAREME-000001-20180124 du 24 janvier 2018

Les frais kilométriques

Evaluation forfaitaire des frais kilométriques pour les déplacements professionnels

Application du barème des frais kilométriques aux salariés

En tant que salarié, si vous choisissez, pour effectuer votre déclaration d'impôt sur le revenu, la déduction des frais réels, vous pouvez opter pour ce barème de l'administration fiscale pour calculer vos dépenses relatives à l'utilisation professionnelle de votre véhicule personnel (qu'il s'agisse d'une voiture, d'une mobylette, d'un scooter ou d'une moto).

Ces frais de déplacements concernent essentiellement les trajets de votre domicile à votre lieu de travail et vos divers déplacements professionnels pendant votre temps de travail si ceux-ci ne sont pas remboursés par votre employeur.

Le barème prend en compte :

  • la dépréciation du véhicule ;
  • les frais d'achat de casques et protections ;
  • les frais de réparation et d'entretien ;
  • les dépenses de pneumatiques ;
  • la consommation de carburant (essence, électricité, etc.) ;
  • les primes d'assurances.

Certains frais ne sont pas pris en compte et peuvent être ajoutés, sur justificatifs :

  • les frais de garage et de stationnement (parcmètres, parking) ;
  • les frais de péage d'autoroute ;
  • les intérêts annuels, afférents à l'achat à crédit du véhicule, retenus au prorata de l'utilisation professionnelle.

Par ailleurs, si vous utilisez votre véhicule personnel pour vos déplacements professionnels, il est d'usage que votre employeur utilise le barème de l'administration fiscale pour vous rembourser vos frais de déplacements.

Les frais de stationnement et de péage d'autoroute, inhérents à vos déplacements professionnels, pourront également vous être remboursés sur justificatifs.

Application du barème des frais kilométriques aux titulaires de bénéfices non commerciaux (BNC)

Les titulaires de bénéfices non commerciaux (BNC) doivent normalement déduire leurs frais de déplacements professionnels d'après leur montant réel et justifié. Ils sont toutefois autorisés, s'ils le souhaitent, à évaluer ces frais d'après le barème kilométrique publié à l'intention des salariés.

L'utilisation du barème des frais kilométriques est autorisée pour les déplacements effectués à titre professionnel avec des véhicules automobiles appartenant au contribuable et affectés au patrimoine professionnel (inscrits au registre des immobilisations).

Remarque : Le barème des frais kilométriques ne peut pas être utilisé pour les véhicules pris en location ou en crédit-bail dont les loyers sont déduits du bénéfice professionnel. Dans ce cas, le titulaire de bénéfices non commerciaux (BNC) devra utiliser le barème des frais de carburant.


Source : Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts